Sœur Anne…En attendant le miracle…

le

La maire de Paris est portée aux nues par des élus socialistes, mais elle est incapable de présenter un plan d’investissement pour sa ville!

Concernant ses ambitions présidentielles, Anne Hidalgo donne rendez-vous à la rentrée.

« Je suis très préoccupée par la situation du pays », dit Anne Hidalgo, ce jeudi matin, sur France 2, pour justifier son désir de candidature à l’élection présidentielle. Le pays pourrait aussi être très préoccupé par la situation d’Anne Hidalgo, et plus précisément par ses capacités à gérer la situation économique de la France.

Pour la maire de Paris, ce jeudi est un grand jour. Pas moins de 200 élus viennent de signer dans la presse quotidienne régionale une tribune intitulée Pour nous, c’est Anne Hidalgo. Ils font assaut de compliments : « Sa capacité à gérer les crises terroristes comme sanitaires a partout été reconnue, en France comme à l’international, où ses pairs l’ont portée à la présidence des grandes villes du monde, tout comme sa détermination à porter et mener ses combats jusqu’au bout, notamment en obtenant le retour en France, bénéfique pour tous nos territoires, 100 ans après, des Jeux olympiques et paralympiques. Pour nous, Anne Hidalgo représentera dignement la France et possède toutes les qualités pour être la prochaine présidente de la République française. » Un soupçon d’amnésie vient ternir ce cri d’enthousiasme. Pendant la campagne municipale de 2014, la future maire de Paris était plus que réservée sur une candidature de la capitale pour organiser les JO, avant de faire volte-face un an plus tard.

Pas de budget crédible.

Certes, il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis, et surtout l’essentiel n’est pas là. Le fait du jour, ce jeudi, c’est l’incroyable collision entre la tribune idolâtre et la décision prise par la maire de Paris de ne pas présenter mardi 6 juillet, lors du prochain Conseil de Paris, son « plan d’investissement de mandature » 2021-2026. Un plan très attendu et déjà plusieurs fois reporté. Révélé par Le Monde en fin de journée, ce renoncement n’est pas anodin. Il marque l’impossibilité de boucler un budget crédible à moyen terme. Pour se dédouaner, les socialistes parisiens invoquent la crise sanitaire, la baisse de recettes qu’elle a engendrée et l’impossibilité de se projeter dans l’avenir qu’elle entraîne. Peut-être, mais comment font les autres grandes métropoles ?

La maire de Paris compte donc se tourner vers l’exécutif pour obtenir une aide financière. Cela ne fait pas très sérieux au moment où l’on prétend prendre les rênes du pays tout entier pour le mener vers un avenir radieux ! Mais la candidate préférée des socialistes n’a guère le choix : l’endettement de la ville a quasiment doublé depuis le début de son premier mandat, en 2014. Ce n’est peut-être pas un hasard si les 200 élus qui chantent ses louanges évitent soigneusement de parler d’économie !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.