Rouge vif.

le

Marianne et le politique, longtemps ça a été une grande histoire d’amour. Bien sûr, il y a eu des hauts, des bas, comme dans tous les couples. Mais Marianne avait une vraie affection pour le politique et finissait toujours par lui pardonner ses errements. Aujourd’hui, pourtant, leur histoire semble au point mort. Il est trop tôt pour dire si c’est une séparation temporaire ou une rupture définitive mais le dialogue semble rompu. Le politique est un peu assommé, il a du mal à comprendre comment ils en sont arrivés là.

Ça faisait un petit moment, pourtant, que Marianne le prévenait. « Ça ne peut plus durer comme ça entre nous, tu dois essayer de changer. Tu es à côté de la plaque, complètement déconnecté du réel. » Le politique répondait: « N’exagère pas, Marianne. Je vais sur les marchés, je discute avec les gens. » Au fond, le politique n’avait pas envie d’évoluer. Pourquoi faire l’effort de changer ? Juste à cause des états d’âme de Marianne ? Il y a deux ans, quand Marianne avait enfilé un gilet jaune, le politique avait pris ça pour une crise passagère alors que c’était l’expression d’un mal-être important dans leur couple. Pendant l’épidémie, ils avaient fait front ensemble même si Marianne n’avait pas arrêté de critiquer le politique. Marianne, réputée pour son côté indiscipliné, avait obéi plutôt consciencieusement aux consignes changeantes du politique: le masque ne sert à rien; il faut sortir masqué; ah finalement non, le masque ne sert à rien dehors mais il faut absolument le mettre dedans.

Il faut dire que le politique avait soutenu financièrement Marianne, elle lui en était reconnaissante même si elle était bien consciente qu’un jour elle devrait payer pour tout cet argent qu’on lui avait versé. En mai, quand les conditions sanitaires s’étaient enfin assouplies, Marianne avait pu enlever son masque pour déjeuner en terrasse. Le politique, content de lui et confiant, avait alors donné rendez-vous à Marianne le dimanche 20 juin. Pour l’inviter, il avait préparé, comme d’habitude, des affiches avec un fond bleu ciel et des candidats au sourire un peu crispé, et envoyé des professions de foi sur papier recyclé pour sauver la planète. Il avait aussi participé à une kyrielle de débats télévisés où l’on s’invectivait à coups de petites phrases.

Le jour du rendez-vous, le politique a longtemps attendu Marianne mais Marianne n’est pas venue. Le politique s’est fâché, il a pensé: « Après tout ce que j’ai fait pour elle! » Mais il a pris sur lui pour dire d’un air pénétré: « J’ai entendu le message. » Marianne a souri. « Il dit à chaque fois qu’il entend le message mais au fond, il n’écoute rien, il ne pense qu’à lui. Avant chaque élection, il me baratine, il me promet monts et merveilles et ensuite, nada. » Ça n’est même pas que Marianne déteste le politique, c’est qu’au fond tout ce cirque l’indiffère. Pour recoller les morceaux, le politique est allé consulter des experts qui lui ont dit que l’absence de Marianne était le signe d’un malaise profond de la démocratie. Le politique, qui ne se décourage jamais – et c’est même à cela qu’on le reconnaît-, a alors donné un nouveau rendez-vous à Marianne le 27 juin. Il l’a exhortée (« Il faut te mobiliser »), culpabilisée « C’est ton devoir »), suppliée (« Sans toi, je peux échouer »), mais Marianne hésite encore. Le politique, anxieux, attend sa décision. Il a conscience d’une chose: même si Marianne fait le déplacement, quelque chose est rompu entre eux et il va lui falloir beaucoup, beaucoup donner de sa personne pour la reconquérir.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.