1965 – Le 26 mai en 148 secondes… Que c’est-il passé?

le

Il y a 56 ans, Mohamed Ali envoyait Sonny Liston au tapis en 148 secondes.

Photo prise le 26 mai 1965 à Lewiston, aux Etats-Unis, lors du championnat du monde de boxe des poids lourds au cours duquel le boxeur américain Mohamed Ali (Cassius Clay) (C) a conservé son titre de champion de monde en battant Sonny Liston (au sol) par K.O au premier round .

LE MONDE D’AVANT. Chacun hurle au match truqué. Le boxeur, ex-champion du monde, s’est laissé tomber sur une droite qui n’aurait pas fait de mal à une mouche.

Le match revanche du 25 mai 1965 entre les deux poids lourds restera à jamais gravé dans l’histoire de la boxe comme une immense honte. L’ancien champion du monde Sonny Liston s’écroule quasi immédiatement sur une droite fantôme de Cassius Clay, qui se fait appeler Mohamed Ali depuis sa récente adhésion à la Nation de l’islam. Personne autour du ring, ou derrière son écran, ne peut imaginer que la rapide droite balancée par Ali puisse faire mal, même à une mouche. Ça pue l’arnaque à plein nez. Il faut dire que, à l’époque, la boxe était entre les mains de la pègre. Des années plus tard, Ali déclarera à son biographe, en parlant de Sonny Liston : « Le coup de poing l’a secoué. C’était un bon coup de poing. Mais je ne pensais pas qu’il fût suffisamment puissant pour qu’il ne puisse pas se relever. »

En fait, encaissant la pichenette de son adversaire, ce gros dur de Liston, qui avait appris à boxer en tôle, tombe sur le dos. Il met un genou à terre comme pour se relever, mais il retombe sur le sol. Après une seconde d’incompréhension, Ali se rue sur son adversaire avec frénésie. Le dominant de toute sa taille, il lui hurle : « Lève-toi et combats suceur de b… ! » L’arbitre se précipite pour écarter le champion du monde et le raccompagner dans son coin, non sans mal.

Liston s’est couché…

Liston se relève péniblement. Les deux hommes se font face pendant que l’arbitre tente de comprendre les gestes que le chronométreur officiel lui adresse. Comme il abandonne les deux adversaires un instant, ceux-ci se remettent à boxer. L’arbitre revient pour les séparer, car il a enfin compris ce que le chronométreur voulait lui dire : que Liston était resté plus de dix secondes à terre. Mohamed Ali est déclaré vainqueur. Il a conforté sa couronne mondiale des poids lourds avec la facilité de Neymar dribblant un paralytique. Pas normal. Pour tous les spectateurs, ou presque, Liston s’est couché.

Mais pourquoi ? Ce ne sont pas les rumeurs qui manquent. Pour les uns, Liston était en cheville avec la mafia, qui avait misé sur Ali. Selon d’autres, c’est lui-même qui aurait parié une fortune sur sa défaite. Certains jurent que Liston aurait été menacé de mort par la Nation de l’islam, ralliée par Mohamed Ali quelques mois avant le match. Enfin, on envisage un scénario encore plus scabreux : des partisans de Malcolm X, assassiné le 21 février précédent, probablement par la Nation de l’islam, auraient programmé par vengeance le meurtre de Mohamed Ali sur le ring. Ce serait par crainte d’être la victime d’une balle perdue que Liston se serait couché si rapidement. Une thèse pas si farfelue que cela, puisque le FBI avait détaché une douzaine d’hommes autour d’Ali pour le protéger d’un éventuel attentat.

Ce mec était dingue

Sitôt après le combat, Sonny Liston déclara : « C’était une bonne droite, qui m’a rendu groggy. Je suis tombé à genoux, puis je suis tombé une seconde fois, car j’ai été déséquilibré. J’aurais pu me remettre debout, mais je n’ai pas entendu le décompte. » Bien plus tard, il accréditera la thèse de l’attentat contre Ali : « Ce mec était dingue. Je ne voulais pas me frotter à lui. Les musulmans noirs américains étaient puissants. Qui avait besoin de les affronter ? Alors je me suis laissé tomber, frapper. » Un des manageurs de Liston déclara avoir surpris la femme de ce dernier lui dire, avant qu’il ne monte sur le ring, que s’il devait perdre le combat, autant se coucher le plus rapidement possible pour éviter toute blessure.

Quoi qu’il en soit réellement, cela n’enlève rien au génie pugilistique de Mohamed Ali.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.