Droit de manifester : la confusion des genres.

le

Qu’on ne s’y trompe pas : en s’insurgeant contre l’interdiction de manifester à Paris en soutien des Palestiniens, la gauche radicale défend moins la liberté que le chaos. Certes, ce droit constitutionnel mérite une vigilance de chaque instant – les réserves sur la loi anticasseurs l’ont rappelé. Et la cause palestinienne ne saurait souffrir une quelconque censure. Mais le dessein des accros de l’agit-prop est autre : par un harcèlement systématique de l’État de droit, ils poursuivent une entreprise de démolition de l’autorité publique.

À croire que certains ont pris au pied de la lettre l’exhorte mélenchonienne : la République, c’est eux ! Mais depuis 1935, la loi encadre le droit de manifester en cas de risques de trouble à l’ordre public. La répétition des violences et des destructions dans la capitale prouve, hélas, que la liberté d’autrui ne concerne ni les pilleurs, ni – plus grave – ceux qui les jugent avec complaisance. À vrai dire, le respect de la loi devient secondaire, à géométrie variable. Comment comprendre sinon qu’une fois rejeté par le tribunal administratif leur recours en référé-liberté contre l’interdiction, les organisateurs aient maintenu le rassemblement parisien interdit ?

Sans sanction envers les hors-la-loi, la société d’irresponsabilité prospère. En une logorrhée révolutionnaire connue, il suffit d’attaquer la « provocation » de Beauvau, de crier au déni de démocratie, de piétiner le droit, puis de fustiger la « répression » en cas de débordements. Ces mauvaises manœuvres sont d’autant plus coupables qu’à l’importation du conflit israélo-arabe en France correspond une recrudescence des actes à caractère antisémite. Plus que jamais le droit est une protection. Tout le droit, rien que le droit.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.