Lettre au Ministre de la santé…

le

Restaurants clandestins, « outing » des contrevenants au confinement, police sanitaire, dénonciations en tous genres… Le fond de l’air effraie…

Le ministre de la Santé Olivier Véran.

Monsieur le Ministre,

Je vous écris une lettre que vous lirez peut-être si vous avez le temps. En vous regardant à la télévision, j’ai cru comprendre que vous aviez récupéré certaines prérogatives du ministre de l’Intérieur. De nos intérieurs à nous autres, Français.

Certes, à l’extérieur, il ne se passe pas grand-chose depuis un an. La police traditionnelle ne voit pas les faits et gestes des gens chez eux : c’est fort regrettable ! Depuis mes fenêtres, j’assiste chaque jour au triomphe dans l’immeuble en face du mien de l’incivisme et du relâchement.

Le président de la République a eu tort de se plaindre qu’il y ait 66 millions de procureurs dans notre pays. Il aurait dû se réjouir de pouvoir compter sur 132 millions d’yeux pour surveiller les complices du Covid.

J’en tiens pour preuve la famille H., qui occupe l’appartement du 4e étage. Je l’observe depuis des semaines. Je n’irai pas par quatre chemins : les H. trahissent la France ! Ils collaborent avec le virus.

« Confiné, Égalité, Santé ».

M. et Mme H., leurs quatre enfants et la dame âgée qui vit à leur domicile foulent la République sanitaire aux pieds. Ils se moquent de notre fière devise « Confiné, Égalité, Santé ».

Tous les soirs, ils dînent à sept (vous rendez-vous compte ? sept !) autour de la même table ! Alors qu’ils devraient servir mamie dans la cuisine. Les Français souffrent, mais les H. font bombance. Les plats les plus raffinés virevoltent. Les bouchons sautent. Depuis des semaines, je les soupçonne de faire appel à un chef à domicile.

Avant-hier, avec ma longue-vue, j’ai reconnu l’un d’eux s’activer aux fourneaux. Mais impossible de me souvenir de son nom. Je l’ai vu pourtant à la télé. J’ai appelé le commissariat. En vain. Peut-être était-ce monsieur H. lui-même. À force de regarder les émissions culinaires, je m’y perds.

Le samedi soir, les H. écoutent de la musique. Oh, ils sont discrets, mais lorsque les fenêtres sont entrebâillées, on devine les paroles de quelques chansons : « Diego »(Johnny Hallyday), « You Can’t Catch Me »(Chuck Berry), « The Wall »(Pink Floyd), « Ultra Moderne Solitude »(Alain Souchon), « Surfin’ USA » (Beach Boys), « Space Oddity »(David Bowie)… C’est la playlist idéale pour saboter le moral du voisinage.

Ils musardent, ils zonent.

Je viens de découvrir le subterfuge des H. pour s’affranchir des règles du nouveau confinement : alors qu’ils ne possèdent aucun animal domestique, ils sortent de chez eux avec une laisse à la main ! J’imagine qu’en cas de contrôle par un fonctionnaire de police, ils feront semblant de courir après leur toutou. 

Les H. s’absentent de longues heures. Pour qui ? Pour quoi ? Certainement pas pour se faire vacciner. Leurs doses ne sont pas encore arrivées. Ils musardent, zonent. Vous devriez sanctionner tous ces gourous incitant les Français à marcher 10 000 pas par jour. Ou bien verrouiller les compteurs de pas sur les smartphones. En réalité, les H. m’ont l’air bien désœuvrés. Pour Mardi gras, figurez-vous qu’ils se sont acheté des masques à votre effigie et à celle du Premier ministre et ont organisé une fausse conférence de presse dans leur salon.

Depuis quelques jours, un phénomène m’intriguait : les H. avaient tiré leurs rideaux. Je ne percevais plus la moindre activité chez eux. Un suicide collectif ? Je me suis renseigné auprès de leur concierge. Le croirez-vous, Monsieur le Ministre ? Ils sont partis pour Londres ! Pas pour s’engager dans la Résistance – les temps ont bien changé –, mais pour profiter des terrasses des pubs qui rouvrent aujourd’hui. Quelle bande de traîtres !

Je tiens à votre disposition le dossier H.

Le Français a toujours été le « champion du monde » de la…délation!

Nous sommes les rois des « lanceurs d’alerte » …

L’Etat en général et Bercy en particulier en réclament !!! en recherchent !!! en financent…!!!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.