Le rêve brisé…

le

Mon fiston, 

Le monde des adultes est devenu si compliqué à t’expliquer. J’ai bien vu ton étonnement devant la vidéo de la maire écolo de Poitiers, Léonore Moncond’huy, disant que « l’aérien ne doit plus faire partie des rêves d’enfants ». Elle a expliqué ainsi son refus d’accorder une subvention à deux aéroclubs. Je venais de t’offrir une bande dessinée sur la vie de Mermoz. Le cadeau idéal pour supporter le troisième confinement, ai-je pensé. Je t’ai fait une promesse : nous réserverons un jour la chambre 219 de l’hôtel de la Poste, à Saint-Louis du Sénégal, où dormit Jean Mermoz avant de s’attaquer à la traversée de l’Atlantique Sud. 

Ne m’en veux pas de te mettre ces idées d’un autre temps dans la tête. Je t’élève dans le respect de la nature et je n’ai pas renoncé à te faire découvrir le monde. La France va vite devenir invivable avec tous ces idéologues. Je suis trop vieux pour être rééduqué. Avant que tu ne le sois par la dame de Poitiers et ses commensaux, j’ai prévu de te faire lire Saint-Exupéry, le meilleur compagnon que je puisse t’offrir pour braver la résignation et le relativisme de notre temps. Tu trouveras chez lui le courage d’être toi-même et de résister au conformisme. Tu sais ce qu’il écrivait ? « Ce qui me tourmente, ce ne sont ni ces creux, ni ces bosses, ni cette laideur. C’est un peu, dans chacun de ces hommes, Mozart assassiné. » La maire de Poitiers n’assassine pas des Mozart, mais de futurs ingénieurs qui pourraient élaborer un nouvel avion écologique. Ou imaginer des programmes embarqués pour les satellites qui nous renseignent sur la hausse du niveau des océans, la pollution marine ou l’évolution de la forêt. 

Ces éteigneurs de rêves ne veulent pas que tes copains et toi ayez envie de devenir de nouveaux Bertrand Piccard, cet aéronaute suisse qui a réalisé un tour du monde en avion solaire. Poitiers a décidément bien changé. J’étais adolescent quand on y a inauguré le Futuroscope. Ce parc dédié à la technologie et à la science avait accueilli, en 1996, le premier film en Imax 3 D, celui de Jean-Jacques Annaud sur l’aviateur Guillaumet. Mon fiston, comment pourrai-je t’expliquer désormais le rêve d’Icare ? Un pays où l’on veut clouer au sol les rêves des enfants est un avion en perdition. « Avec les politiques écologiques doit intervenir un changement d’imaginaire », a dit la maire de Poitiers. C’est une phrase de dictateur. Je te promets de faire tout mon possible pour que personne ne te coupe les ailes, mon petit chevalier du ciel.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.