Baisse du quotient intellectuel (QI)…

le

Vous êtes nombreux à nous interpeller sur la baisse du quotient intellectuel (QI). Une publication partagée des milliers de fois sur les réseaux sociaux va, en effet, dans ce sens. Est-ce une fake news comme tant d’autres ? Voici la réponse.

«L’effet de Flynn, du nom de son concepteur, a prévalu jusque dans les années 1960. Son principe est que le QI moyen ne cesse d’augmenter dans la population.

Or, depuis les années 1980, les chercheurs en sciences cognitives semblent partager le constat d’une inversion de l’effet Flynn et d’une baisse du QI moyen. Il semble que le niveau d’intelligence mesuré par les tests de QI diminue dans les pays les plus développés, et qu’une multitude de facteurs puissent en être la cause », affirme la publication sur internet citant Christophe Clavé.

«L’une d’entre elles pourrait être l’appauvrissement du langage. Les études sont nombreuses qui démontrent le rétrécissement du champ lexical et un appauvrissement de la langue. Il ne s’agit pas seulement de la diminution du vocabulaire utilisé mais aussi des subtilités de la langue qui permettent d’élaborer et de formuler une pensée complexe. La disparition progressive des temps donne lieu à une pensée au présent, limitée à l’instant, incapable de projections dans le temps. La généralisation du tutoiement, la disparition des majuscules et de la ponctuation sont autant de coups mortels portés à la subtilité de l’expression. Supprimer le mot mademoiselle est non seulement renoncer à l’esthétique d’un mot, mais également promouvoir l’idée qu’entre une petite fille et une femme il n’y a rien. Moins de mots et moins de verbes conjugués c’est moins de capacités à exprimer les émotions et moins de possibilité d’élaborer une pensée ».

Cette publication rassemble en réalité des extraits d’une carte blanche publiée il y a un peu plus d’un an par Christophe Clavé, un auteur français, ex-directeur d’entreprises et coach professionnel.

Raven Matrix.

-0,33 POINT PAR AN.

Ce qu’il dit n’est pas faux. Plusieurs études confirment cette baisse du QI. Une étude norvégienne, publiée et 2018 et basée sur 730.000 tests, affirme que les pays développés voient le QI de leur population baisser de 0,33 point par an. Selon les chercheurs, le déclin aurait commencé il y a 30 ans et serait causé par une dégradation de l’enseignement et de l’éducation, l’altération de la santé, l’omniprésence des écrans et la malbouffe.

«Des facteurs qui se sont accrus avec la crise sanitaire. On peut donc craindre que ce phénomène s’accentue encore », nous confie Nicolas, un généraliste.

COVID: UN EFFET TEMPORAIRE.

 Une autre publication sur Face book assure que le Covid entraîne une baisse du QI. «Une étude anglaise publiée fin 2019 assure que les malades du Covid-19 hospitalisés ont perdu 8,5 points de QI», affirme le post sur les réseaux sociaux. Si cette étude existe, l’information est toutefois à nuancer.

« Après avoir été intubé, notre corps doit tout réapprendre. Certains patients Covid ne savent plus tenir une fourchette ou faire une phrase complète. C’est pour cela qu’il y a de la rééducation. Il est donc logique que leurs réponses et leurs résultats à des tests cognitifs soient différents. Il leur faut du temps pour retrouver toutes leurs capacités cérébrales », affirme un généraliste.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.