Pour eux … pas de problème… pas de crise…

le

Assemblée : débat autour de l’augmentation de la dotation matérielle des députés

Décidée mi-janvier, l’augmentation de 15 % du plafond annuel de cette enveloppe a suscité de vives réactions parmi les parlementaires, selon « Le Monde ».

Assemblée Nationale.

La décision a été prise mi-janvier en réunion du bureau de la questure de l’Assemblée

Difficile de croire, au beau milieu d’une crise économique majeure, en l’augmentation décidée mi-janvier de l’enveloppe dédiée aux dépenses matérielles des députés. Quand La Lettre A révèle l’information, bon nombre de parlementaires sont d’ailleurs circonspects. Entérinée en réunion du bureau de la questure de l’Assemblée nationale, la décision a suscité, en son sein même, une forte opposition, notamment de la part de Laurianne Rossi, députée de la majorité et questeuse qui dénonce, selon Le Monde, « un timing inapproprié ».

La dotation matérielle des députés permet de financer les frais professionnels de poste, téléphone et internet des députés, les trajets de taxi (pour les députés et leurs collaborateurs) ainsi que le matériel informatique. Plafonnée à 18 950 € par an pour les élus de France métropolitaine, l’enveloppe est, depuis le 1er février, augmentée de 15 %, soit 2 842,50 € de plus par an, comme le rapporte Le Monde.

Laurianne Rossi (LREM) fait ici face à Éric Ciotti (LR) et Florian Bachelier (LREM), collègues au sein de la questure qui ont lancé et soutenu la proposition. Et pour cause, le « rapport de la commission des Finances sur le projet de loi de finances pour 2021 » révélait qu’en moyenne, les députés ont consommé 54,14 % de l’enveloppe sur l’année 2019. La nécessité d’augmenter le plafond de la dotation ne se fait donc ressentir que chez une cinquantaine de députés (sur 577) qui, au 31 décembre 2020, avaient dépassé les 18 950 €.

Cela « ne coûtera absolument rien aux Français »

« Augmenter cette enveloppe dans le contexte actuel ne se justifiait pas. C’est très difficilement explicable surtout quand on regarde les statistiques d’utilisation de cette enveloppe »,  Laurianne Rossi citée par nos confrères. D’autres députés s’interrogent sur la nécessité d’une telle mesure en fin de cycle, d’autant qu’au cours de l’année dernière, les déplacements et événements ont été extrêmement réduits en raison de la pandémie.

Depuis mars 2018, il est également possible de piocher dans cette enveloppe afin de « compléter le crédit affecté à la rémunération des collaborateurs » quand il est épuisé et ainsi créer un plus grand nombre de postes. Florian Bachelier justifie cette hausse en expliquant que « ces moyens doivent permettre d’avoir plus de capacité pour renforcer leurs équipes et leur permettre de mieux dialoguer avec leurs concitoyens », ce qui passe par des frais postaux plus conséquents et un matériel informatique approprié. Cette hausse est, selon lui, compensée par d’autres économies en cette période de pandémie et « ne coûtera absolument rien aux Français ».

Pour eux… pas crise…pas de déficit…juste 15% de hausse…

Etonnez-vous que les gens se révoltent !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.