Covid-19 …

le

Le gouvernement n’annonce pas de nouveau confinement… pour l’instant…

Le Premier ministre Jean Castex a pris la parole ce vendredi soir, à l’issue d’un Conseil de défense. Le confinement n’est pas encore d’actualité.

L’exécutif lève le voile. Un Conseil de défense s’est tenu vendredi 29 janvier, à partir de 18 heures, et le Premier ministre Jean Castex s’est exprimé dans la foulée. Alors qu’un nouveau confinement était attendu, le Premier ministre a déclaré que « nous pouvons encore nous donner une chance » de l’éviter. « La question d’un confinement se pose légitimement » en raison d’un « fort risque d’accélération » de l’épidémie, a reconnu le chef du gouvernement, en soulignant que « les prochains jours seront déterminants » pour prendre d’éventuelles nouvelles mesures.

Pour le moment, le gouvernement ferme la frontière nationale avec les pays extérieurs à l’Union européenne dès dimanche, « sauf motif impérieux ». Un test PCR négatif sera demandé pour toute entrée en France en provenance d’un pays de l’Union européenne, « à l’exception des travailleurs transfrontaliers ». Cette mesure, déjà en vigueur depuis dimanche dernier pour le transport maritime et aérien, doit donc être étendue au transport terrestre. Aussi, « tous les déplacements en provenance et en direction de tous nos territoires ultramarins seront également soumis désormais à la production de motif impérieux à compter de ce dimanche », a ajouté le chef du gouvernement.

Fermeture des centres commerciaux non alimentaires

Par ailleurs, les centres commerciaux non alimentaires de plus de 20 000 m2 devront fermer leurs portes à partir de dimanche. Dès lundi, les jauges de fréquentation « seront renforcées dans toutes les grandes surfaces ». Il s’agirait de passer d’un client pour 8 m2 à un client pour 10 m2. « Le « quoi qu’il en coûte » (prêts garantis par l’État, fonds de solidarité, chômage partiel, NDLR) s’appliquera bien sûr pour tous les salariés et les entreprises concernés », a-t-il ajouté. « Dans toutes les entreprises ou c’est possible, le recours au télétravail sera renforcé », a déclaré Jean Castex. Une mesure qui s’applique aussi aux administrations publiques.

Le chef du gouvernement a en outre haussé le ton contre « les dérives de quelques-uns » en promettant un renforcement des contrôles du couvre-feu de 18 heures et des fêtes clandestines et « l’ouverture illégale » des restaurants. Une « consigne de particulière fermeté sera appliquée pour ceux qui fraudent les règles en vigueur », a souligné Jean Castex.

Cette série de nouvelles restrictions a aussitôt été jugée trop faible par certains dans l’opposition comme le chef de fil de La France insoumise, Jean-Luc Melenchon, qui estime que le gouvernement perd du temps, tout comme Marine Le Pen (Rassemblement national). Le président du groupe Les Républicains à l’Assemblée nationale, Damien Abad, lui, s’exclame : « Tout ça pour ça ! ». Le secrétaire national du parti Europe Écologie Les Verts, Julien Bayou estime que le gouvernement choisit « l’économie au lieu de la santé ». A l’inverse, le chef de file des députés Modem Patrick Mignola a salué des « mesures sérieuses et équilibrées ». Satisfecit également de la part du maire de Nice Christian Estrosi.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.