Pêle-mêle américain…

le

Jake Angeli, vous vous souvenez ? C’est l’homme de 33 ans originaire de l’Arizona qui a fait le bonheur des reporters du monde entier lors de l’assaut au Capitole de Washington.

Origine italienne, adepte de théories conspirationnistes, habitué de déguisements pittoresques. Le 6 janvier il crevait les écrans avec une coiffe mi-Davy Crockett, mi-indien des prairies avec d’imposantes cornes de buffle ; son visage était peinturluré de bleu blanc rouge avec étoiles et son corps à demi nu tatoué de symboles ésotériques. Il n’a pas été difficile pour la police de le retrouver et de le coffrer. Tout le monde aurait imaginé que ses goûts culturels bien affirmés, son amour aveugle de Trump et son physique avantageux détermineraient chez lui les préférences culinaires typiques de l’Américain de base : gros steaks avec sauce barbecue, omelettes géantes, beignets bien gras aux lardons. Eh bien, pas du tout : Jake ne mange que bio tendance végétarienne, il refuse les petits plats concoctés par la cantine de la prison de Phoenix, il menace d’une grève de la faim si on ne lui présente pas une nourriture saine. Sa mère confirme : « Il peut dépérir si on ne cuisine pas avec de bons produits. » La juge a compris la gravité de la chose et le directeur de prison a pris des dispositions pour que toutes les exigences gastronomiques de Jake disciple de Wotan (dieu de la Guerre dans la mythologie germanique) soient respectées.

Autre scène, autre genre, trois jours plus tard. Une vidéo vue par des dizaines de millions de personnes. Un fond musical hollywoodien, un plan fixe sur le visage -ô combien viril – d’Arnold Schwarzenegger. Tenue vaguement militaire, il parle sept minutes à ses concitoyens mais aussi à toute la planète. La voix est chaude, grave, le ton épique. Il se souvient de son enfance viennoise et des hommes comme son père, pris dans la nasse de la dictature, la honte et le silence ayant dévasté leurs vies. Il évoque les femmes et les enfants victimes de la brutalité de ces maris traumatisés. Il sort enfin l’épée de Conan, elle représente pour lui la démocratie qui doit se défendre. En Europe, sur les plateaux de télévision, les experts se gaussent : comment ose-t-il comparer l’assaut au Capitole avec la nuit de Cristal, qu’est-ce que c’est que ce charabia ? Mais Schwarzy sait ce qu’il fait : ce n’est pas parce que l’on ose des sommets de kitsch qu’on a tort sur le fond. Il parle à tous les Jake Angeli de son pays. Et je trouve qu’il se débrouille bien.

Encore trois jours plus tard, une femme de presque 80 ans préside une séance du Congrès : c’est Nancy Pelosi, masque chic à fleurs, toujours tirée à quatre épingles avec des vestes impeccables, aux couleurs claquantes. Mais le jour du deuxième impeachment de Trump elle porte une robe noire, manches trois-quarts, arrondi des épaules parfait, collier sobre. On a vérifié : elle a choisi la même robe et le même collier qu’en 2019 pour le premier impeachment. Elle respecte un rituel intime : même vêtement de combat, comme on porte la même cuirasse avant un second duel. Il est troublant le contraste de cette femme qui rassemble ses forces pour une lutte finale et, en même temps, obéit à une superstition secrète, révélatrice de fragilité. Mercredi 20, Trump part. Il a exigé un tapis rouge, les honneurs militaires avec 21 coups de canon, une cérémonie qui, selon ses propres mots, « ressemble le plus possible au défilé du 14 – Juillet français » auquel il avait assisté en 2017. Il tient absolument à un dernier vol de dernière heure avec Air Force One, le joujou suprême. Un gros enfant irascible et buté joue aux soldats et aux avions jusqu’à la dernière minute. Sans aucune intention de dire pardon merci bonjour au revoir.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.