Condamné pour la dix-neuvième fois …

Justice

Condamné pour conduite sans permis à Brive, pour la dix-neuvième fois. 
Condamné pour conduite sans permis à Brive, pour la dix-neuvième fois 

Illustration palais de justice, tribunal, TGI.

Un homme de 47 ans a été jugé pour conduite sans permis ce lundi 25 janvier à Brive, en Corrèze. Le prévenu possédait une certaine expérience en la matière.

En se rendant aux Chapélies, à Brive, pour voir ses enfants, le prévenu ne pensait certainement pas à mal. Pourtant, ce lundi 25 janvier, ce père de sept enfants était présenté devant le tribunal judiciaire de Brive.

Le 22 janvier, une patrouille de police l’avait repéré au volant de sa « Chrysler Grand Voyageur », stationnée sur la gauche de la chaussée. Procédant au contrôle du véhicule, les policiers avaient constaté que le conducteur de 47 ans roulait sans permis de conduire. Une analyse salivaire avait ensuite permis de mettre au jour une consommation de cannabis.

Conduite sans permis et usage de cannabis

Jugé dans le cadre d’une comparution immédiate, le quadragénaire a, ce lundi, reconnu les faits. « J’avais fumé un joint la semaine passée. Pour le permis, cela coûte cher, je n’ai pas trop d’argent et je ne sais pas bien lire. C’est vrai que je n’aurais pas dû prendre le volant », reconnaît-il, la voix posée et l’air désolé.

Trente-deux mentions au casier judiciaire

Seul problème, assez gros pour justifier, selon le parquet, cette comparution, le prévenu possédait un casier bien chargé : 32 mentions, dont 18 pour conduite sans permis. « C’est incessant ! 18 délits depuis 1992. Il y a clairement un manque de réflexion sur ces conduites sans permis et sa consommation de cannabis», a souligné Xavier Pasturel pour le Parquet, requérant dix mois de prison dont quatre assortis d’un sursis probatoire avec obligations de soins contre les stupéfiants et de passer le permis.

« Si l’on ne veut plus revoir mon client devant le tribunal, il faut le condamner à passer le permis. Son épouse peut l’y aider », souligne Me Christelle Malauzat pour la défense, s’opposant néanmoins au maintien en détention demandé par le Ministère public.

Le tribunal a condamné le prévenu à douze mois de prison, dont six assortis d’un sursis probatoire. Il devra se soigner contre le cannabis et passer son permis.

Si vous on vous prend en excès de vitesse… on vous « pique » l’auto…on vous « colle » une amende à tuer un boeuf… on vous retire le permis…et si « canabis » ou  » pinard » je vous dis pas!!!

Là c’est l’inverse…on va lui « donner » un permis…il garde son auto…et il prend du « sursis » malgrès le canabis…et tout le reste…

Et comme dit Ségo Égalitude … Fraternitude … et Libertitude !

Vive la France !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.