Un passeport ? Quelle honte !

le

J’appartiens à une famille où le mot « passeport » signifiait liberté. Un de mes grands-oncles avait poussé un peu loin son attachement sentimental aux passeports : je crois qu’il les collectionnait et, dans mon souvenir, il en avait trois. Le jour où il a pu mettre – avec je ne sais quels subterfuges – la main sur un passeport très prisé, celui de citoyen de l’Empire britannique, il en était si content qu’il l’a exhibé avec fierté à la tribu des enfants ; on savait aussi que, lors de ses voyages, il le glissait sous son oreiller, avant de s’endormir comme un bienheureux. Ce petit carnet rigide en toile bleu foncé était plus précieux que tout.

Plus qu’un diamant, plus qu’un compte en banque, c’était son certificat de liberté.

Ce minuscule avant-propos afin de vous prévenir que cette chronique est sans doute le fruit d’une vision distordue, (mal) orientée par une histoire personnelle. Un point de vue dépourvu de sensibilité « éthique », en un mot : coupable. Vous êtes donc autorisés à en ricaner.

Depuis au moins deux semaines, l’hypothèse d’un « passeport vaccinal » fourni à tous ceux qui auraient acquis pour quelques mois une immunité contre le Covid déchaîne les passions des défenseurs de la liberté, de l’égalité et de la fraternité. C’est la raison pour laquelle je rassemble ici mon courage pour exprimer des doutes. Les attaques indignées viennent aussi bien de droite que de gauche et, d’ailleurs, le feu est si bien orchestré qu’il n’y a presque plus de combattants au centre.

« Liberticide » est l’adjectif le plus invoqué, mais il n’est pas le seul. Roselyne Bachelot s’est dite profondément « choquée », des experts mettent en avant l’horreur que représenterait la « segmentation » entre citoyens vaccinés et citoyens non vaccinés, la rupture du pacte d’égalité, « l’effarante régression démocratique », « l’alibi pour régime totalitaire », la discrimination « dans toute son indignité révoltante ». Sans compter que notre « État de droit s’en trouve ébranlé » et que cette éventualité signifie tout bonnement que désormais « les dernières digues ont sauté ». J’ai même entendu parler d’étoile jaune, mais je préfère oublier cette comparaison.

Quelques voix isolées ont rappelé que des certificats de vaccination peuvent donner la possibilité de passer des frontières, qu’il s’agit d’ouvertures vers des lieux si longtemps barricadés et non du contraire. Ils ont fait remarquer que notre société si ouverte est contrainte d’accepter visas, diplômes, formulaires, attestations en nombre démultiplié au fil des années. Ces benêts qui ne considèrent le passeport vaccinal que pour ce qu’il est – un certificat temporaire permettant de sortir d’une prison virtuelle – savent qu’ils seront jugés comme des irresponsables mûrs pour émigrer dans une dictature.

Leur vision du monde est, au choix, naïve ou lamentable. Si la chance nous est donnée de sortir de cette prison, ce sera tous ensemble ou rien.

J’avais oublié que l’imposition de la ceinture de sécurité à l’avant de toutes les voitures, dans les années 1970, avait suscité des diatribes épiques, une partie de l’opinion accusant le pouvoir de dangereuse lubie. Depuis le pays a accepté avec un certain fatalisme le casque obligatoire pour les motocyclistes et tant d’autres contraintes. En quoi ce passeport est-il différent du carnet de santé des enfants qui doit être à jour pour entrer en maternelle et en primaire ?

Comment ferons-nous si nombre de compagnies aériennes décident d’exiger un document tamponné ? On leur expliquera que nous sommes le pays des droits de l’homme ?

Je n’ai aucune réponse, je n’ai que des questions. Alors, une dernière : s’agit-il d’un problème d’expression ? Si on avait appelé ce bout de papier « carnet de santé » à la place de « passeport vaccinal », est-ce que cela aurait été plus « éthique » ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.