On fouille toujours…

le

Des fouilles sont en cours à l’emplacement d’une future villa, à Aulnat (Puy-de-Dôme). Les vestiges d’un cimetière médiéval et moderne de plus de 400 sépultures sont apparus.

A quelques kilomètres de l’aéroport où sont menées des fouilles archéologiques préventives (une sépulture d’enfant du Ier siècle découverte sous l’aéroport de Clermont-Ferrand Auvergne), une autre campagne de fouilles est en cours tout près du centre-ville d’Aulnat (Puy-de-Dôme).

Nous sommes chez un particulier qui avait le projet de construire une villa. Le secteur étant bien connu des archéologues, la Drac Auvergne-Rhône-Alpes a prescrit des fouilles (à la charge de l’État grâce au fonds national d’archéologie préventive). Le premier diagnostic a vite été confirmé : ce sont les vestiges d’un cimetière paroissial de grande ampleur que les archéologues de l’Inrap ont mis au jour depuis le mois d’août.

Les sépultures sont aussi bien en pleine terre qu’en cercueil.

« On a déjà fouillé 400 sépultures et on n’a pas terminé, souligne Anne Richier, la responsable scientifique du chantier. Ce qui est intéressant sur ce site, c’est que l’on a deux périodes représentées. Tout d’abord, le Moyen-Âge et plus précisément le XIIe siècle. Puis il y a une interruption et les inhumations reprennent aux XVIe et XVIIe siècles. »

Deux monnaies dont l’une date du XIIe siècle ont été retrouvées dans la partie médiévale.

De nombreux mystères.

Les questions sont nombreuses. Pourquoi ce cimetière vient s’implanter ici au XIIe siècle sachant que l’église paroissiale est située à plus de 300 mètres ? Le village primitif d’Aulnat était-il plus proche de ce cimetière qu’aujourd’hui ? Est-on sur un cimetière dit « de circonstance », proche d’une léproserie, d’une maladrerie… ? Troisième hypothèse évoquée par Anne Richier : « Ce cimetière a peut-être accueilli des personnes qui viennent de plus loin, on pense à Montferrand qui a été créé au XIIe siècle et qui n’avait pas de cimetière intra-muros ».

Quatorze personnes sont mobilisées sur ce chantier de grande ampleur.

L’étude des sépultures, des squelettes, des objets qui ont été trouvés comme des chapelets, des bagues ou des médailles, sera donc importante pour avoir une meilleure connaissance de l’histoire d’Aulnat, commune de Limagne qui garde encore beaucoup de mystères.

Pourquoi ces fouilles ??

L’ Histoire n’est plus enseignée…

Le retour sur le « passé » interdit sur les réseaux sociaux par des minorités dites « anciennement opprimées … »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.