Notre Dame de la route…

le

. Les enfants de l’école primaire de Laval (Isère) s’amusent dans la cour, comme partout. Mais ici, une statue le long du mur d’enceinte côtoie la marelle : celle de la Vierge.

Pourtant présente bien avant l’ouverture de l’école, dans les années 1990, elle a été régulièrement mise en question. La statue fut érigée par la propriétaire des lieux, lorsque l’école était une ferme. Cette femme aurait eu une vision de la Madone lors d’un bombardement allemand durant la Seconde Guerre mondiale, et voulut la commémorer.

En 1995, la Vierge fut bougée d’un quart de tour pour qu’elle ne soit plus face aux enfants. Un événement accélère aujourd’hui les choses. « C’est lors d’un rassemblement à la mémoire de Samuel Paty que la nouvelle directrice de l’école s’est rendu compte que l’emplacement de la statue ne respectait pas le principe de laïcité, raconte Mireille Stissi, maire.

Il a donc été décidé, fin décembre, qu’elle tournera le dos à la cour et, pour la mettre hors du périmètre de l’école, nous avons décalé la clôture. » La Vierge ne verra plus les enfants, seulement les voitures.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.