Autorités et transporteurs s’inquiètent…

le

Encore des bus incendiés à Sartrouville. Deux véhicules ont été de nouveau la cible d’incendiaires hier dans la cité des Indes. Autorités et transporteurs s’inquiètent.

Sartrouville (Yvelines), hier. Le bus de la société Transdev (à g.) qui assurait la desserte de la ligne 9 a été ravagé par les flammes vers 6 heures. En début de nuit, c’est un véhicule de la ligne 272 qui avait été ciblé par deux incendiaires, comme le 30 octobre (à dr.) et le 25 novembre.

Quatre.

En trois mois, ce sont désormais quatre bus qui ont été la proie des flammes aux abords de la cité des Indes à Sartrouville (Yvelines), dont deux hier. L’un n’a été que partiellement endommagé, l’autre a été totalement détruit. Aucun blessé n’est à déplorer. Mais pour les transporteurs, la mairie et les forces de l’ordre, les bornes sont largement dépassées. Vers 6 heures hier, à l’arrêt Pablo-Neruda situé avenue Robert-Schuman, un homme encagoulé a profité de l’ouverture de la porte pour jeter dans le véhicule un liquide incendiaire avant de mettre le feu. Le chauffeur et trois passagers, deux femmes et un homme encapuchonné, sont sortis précipitamment.

Toujours le même mode opératoire. Le bus s’est très rapidement et entièrement embrasé. Les pompiers n’ont rien pu faire pour stopper la destruction du véhicule. La ligne n°9 de la société Transdev relie les gares d’Argenteuil (95) à Sartrouville. « Cet arrêt est déjà un itinéraire dévié », précise la société de bus. Vers minuit, le bus de nuit 272, qui navigue lui aussi entre les gares des deux villes, avait été attaqué par deux incendiaires au niveau de l’avenue Georges-Clemenceau. Avec le même procédé. « Le machiniste a utilisé un extincteur pour éteindre rapidement ce début d’incendie, précise une source proche de l’affaire. Il est parvenu à limiter la propagation du feu au niveau de la porte latérale. » Les enquêteurs de la sûreté de Houilles (78) sont chargés de mener les investigations sur ces deux faits. Les traces et indices ont été relevés et un bidon d’essence a été retrouvé par les fonctionnaires. Ces deux incendies portent à quatre le nombre de bus attaqués par le feu dans la cité des Indes en quelques semaines.

Réunion de crise.

Déjà le 30 octobre, deux hommes avaient pris pour cible un bus de la même ligne 272. Dans la nuit du 24 au 25 novembre, un second bus de nuit avait été ravagé par les flammes. Pierre Fond, le maire LR de Sartrouville dénonce « des faits récurrents insupportables et affligeants ». « Ils traduisent aussi notre incapacité collective à mettre fin à ces phénomènes. Nous avions informé la RATP et Transdev des risques pour les fêtes. Ils ont voulu à tout prix reprendre le service et voilà le résultat. » L’élu, qui avait dès le deuxième incident demandé la suppression de nuit, ajoute que « les transporteurs sont assez peu réactifs » et que « la manière de mener les investigations sur ces incendies n’est pas au point car très peu d’incendiaires sont arrêtés et traduits devant les tribunaux ».

Pour l’instant, le mystère plane toujours sur les motivations des personnes qui s’en prennent aux autobus dans le quartier. Une réunion de crise se tenait hier après-midi en mairie de Sartrouville entre les transporteurs et la mairie.

« Autorités et transporteurs s’inquiètent » Il n’y a pas qu’eux…

Manque de volonté politique + discrédit des fonces de l’ordre + laxisme judiciaire = décadence de société.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.