Amalgames et raccourcis…

le

Quand France Info explique que les attaques antisémites contre Miss Provence viennent de “l’extrême droite”…

April Benayoum, première dauphine de Miss France.

Plusieurs sites d’information sont revenus sur les attaques dont a été victime Miss Provence, mêlant amalgames et raccourcis. 

Deux jours après la cérémonie de Miss France, qui a vu l’élection de Miss Normandie, mais surtout une polémique naître vis-à-vis de sa première dauphine, Miss Provence, April Benayoum, les journaux n’ont pas manqué de dénoncer les attaques antisémites dont elle a été victime. Mais visiblement pas tout le monde, puisque des internautes ont repéré que franceinfo, notamment, avait trouvé les origines de ces attaques : l’extrême droite. Sur son antenne, certains journalistes l’ont en tout cas suggéré. 

Des explications avancées également par d’autres médias comme Gala qui ont mis en avant une « dizaine de posts antisémites – souvent les mêmes – et beaucoup de militants d’extrême droite » ou par Voici, qui estime qu’April Benayoum a été « victime d’insultes à caractère antisémite sur Twitter, des tweets relayés et dénoncés par des militants d’extrême droite ».  

Antisémitisme islamiste ? 

Or, les vrais auteurs de ces attaques antisémites seraient bel et bien connus, comme l’ont fait remarquer d’autres internautes. L’un d’entre eux s’offusque du fait que l’extrême droite soit pointée du doigt par le média du service public en « refusant de dire d’où provient cette haine antisémite ». Il cite l’article de l’Historien Georges Bensoussan dans le Figaro du mois de janvier dernier qui s’exprimait ainsi : « Le vrai tabou n’est pas l’antisémitisme, mais qui sont les antisémites » au lendemain de l’irresponsabilité pénale prononcée à l’encontre du meurtrier de Sarah Halimi. 

Un antisémitisme islamiste dénoncé par la même occasion par l’essayiste Mohamed Louizi qui déplore un « endoctrinement dans la théologie de la laideur, du voile, du niqab [où] ils ne peuvent plus apprécier la beauté ». Il se demande aussi si la ligue des droits de l’Homme va saisir la justice ? En 2017, sur son blog, le militant féministe Naïm Bestandji tentait de revenir sur les origines de l’antisémitisme, pouvant provenir de nouvelles formes d’extrême droite. Il expliquait alors que « si les musulmans ne sont pas antisémites par essence, l’antisémitisme fait partie de l’ADN de l’intégrisme musulman », une haine qui puise, selon lui, ses racines dans leurs interprétations coraniques.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.