Enfin un coupable…

le

Pour une fois que les hommes et les femmes politiques ont trouvé une profession moins appréciée que la leur, ils s’en donnent à cœur joie : les assureurs ont un profil de coupable idéal, ils vont payer. C’est le sens du bras de fer qui vient d’opposer Bruno Le Maire aux compagnies d’assurances auxquelles le ministre des Finances avait imposé un gel des cotisations des hôtels, cafés et restaurants sinistrés par la crise sanitaire. L’épreuve de force s’est soldée par un armistice, mais elle laissera des traces.

Les assureurs ont une mauvaise image dans l’opinion publique. Ils n’ont à s’en prendre qu’à eux-mêmes : primes trop chères, contrats illisibles, clauses mystère, franchises hors de prix et réticences à rembourser, la complainte de l’assuré lambda, juste ou pas, est interminable. Et autant les banquiers ont su jouer de la crise économique pour peaufiner leur image à coup de distribution de PGE, autant la profession d’assureur s’est laissée enfermer dans le piège de contrats qu’elle n’a pas toujours voulu honorer, avant que la justice ne l’y contraigne. Coupable, forcément coupable.

La tension entre ce secteur et Bruno Le Maire avait atteint ce week-end la cote d’alerte, certains patrons se déclarant ouvertement ulcérés d’être soumis à un chantage de Bercy et sous le coup d’un ultimatum. Et même s’il est payant politiquement de s’en prendre à un métier impopulaire, le menacer d’une batterie de taxes et d’une salve de sanctions est un jeu dangereux. C’est un signe de plus que la France est en train de (re)basculer dans un modèle d’économie administrée où, sous couvert de la lutte contre les effets de la crise sanitaire, les libertés individuelles et les espaces d’initiative personnelle sont méthodiquement rognés. Un jour, le virus sera vaincu ; il faudra alors les énergies et les capitaux de tous pour redémarrer. Les assureurs seront, parions-le, mieux traités.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.