Le grand bond en arrière…

le

«On n’a pas vu ça depuis…»: le grand bond en arrière de la pandémie

Le confinement a ramené des pans entiers de l’économie vingt, trente ou quarante ans en arrière.

C’est la nouvelle du jour : le marché automobile français est parti pour retomber en 2020 à son plus bas niveau depuis… 1975. Qui dit mieux ? Ou plutôt qui dit pire ? La pandémie renvoie le monde à ses livres d’histoire. Quarante-cinq ans en arrière, c’est beaucoup et cela dit la violence de la crise. Du jour au lendemain, la planète s’est arrêtée. Les concessions automobiles ont fermé. Puis elles ont rouvert, le temps d’écouler leurs stocks, avant de refermer. On tournera cette année autour de 1,6 million d’immatriculations, prévient François Roudier, porte-parole du Comité des constructeurs français. Depuis les années 80, aucune crise n’avait jamais fait plonger les ventes en dessous de 1,7 million d’unités.

A cette aune, le transport aérien joue petits bras. Si l’on peut dire. Le nombre de passagers mondiaux devrait retomber à son niveau de… 2003, a récemment averti l’Association internationale du secteur, l’Iata. Moins de vingt ans, donc, mais avec un effondrement du trafic d’une année sur l’autre : -60 % par rapport à 2019, alors que ce sera entre -25 % et -30 % pour les immatriculations automobiles. Le début du siècle fut un eldorado de croissance pour l’aérien. Plus dure est la chute : après avoir culminé à 4,5 milliards l’an dernier, le nombre de passagers transportés est attendu autour de 1,8 milliard cette année.

Moins de consommation, moins de business en général : la production d’électricité nucléaire d’EDF porte aussi les stigmates des confinements. Attendue autour de 330 térawatts-heure (TWh), elle atteindra en 2020 son plus bas niveau depuis 1992.

La crise frappe violemment d’un bout à l’autre de la planète. Le tourisme espagnol, par exemple, dont les recettes ont dégringolé à leur niveau de… 1990 entre janvier et septembre. Et pour cause : le nombre de visiteurs sur 9 mois est passé de 66,9 à 7,8 millions. Dans ce domaine, la France aussi est promise au grand bond en arrière.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.