A la louche…2,5 millions…

Alors qu’Emmanuel Macron a annoncé fin 2019 qu’il renonçait par avance à sa retraite de chef d’État, des chiffres dévoilés le 21 mai dernier par Matignon nous permettent d’évaluer combien coûtent les anciens présidents de la République à l’État chaque année.

2,5 millions d’euros. C’est, à la louche, la somme annuelle consacrée par l’État aux anciens présidents de la République. Une information révélée par Matignon en mai dernier, en réponse à une question écrite de la députée socialiste Christine Pirès Beaune, membre de la commission des finances.

Cette « retraite dorée », Emmanuel Macron n’y prétendra pas, comme il l’a indiqué le samedi 21 décembre 2019. Dans « une volonté de cohérence » en pleine réforme des retraites, l’actuel chef d’État a supprimé ces privilèges issus de la loi de 1955 pour lui et ses successeurs. En revanche, les autres anciens présidents de la République ne seront pas touchés par cette mesure.

Qui est le plus cher ?

Mais d’ailleurs, combien coûte chacun d’eux à l’État ? Selon les chiffres dévoilés par Matignon, qui comprennent dans leur total les frais de personnel, les locaux et les frais liés aux anciennes fonctions, c’est Nicolas Sarkozy qui coûte le plus cher au contribuable avec un total de 827 891 euros annuels, devant François Hollande (804 377 euros) et Valery Giscard d’Estaing (710 439 euros). En dernière position, Jacques Chirac ne touchait avant son décès « que » 224 130 euros annuels.

Au total, 2 566 838 euros sont déboursés chaque année pour ces postes de dépenses. À noter que ces derniers ne prennent pas en compte la dotation annuelle dont les ex-présidents bénéficient, qui s’élève pour chacun à 74 700 euros brut.

La protection des présidents coûte aussi très cher

Mais ces chiffres ne sont pas les seuls à prendre en compte. Car assurer la sécurité des anciens présidents représente aussi d’importants investissements. Comme nous l’apprend une autre question posée par la députée socialiste Christine Pirès Beaune, cette fois au ministère de l’Intérieur, la protection des anciens Présidents de la République est évaluée à 3 821 165 euros par an, sans explication au cas par cas.

Une somme qui comprend la masse salariale, les heures supplémentaires, les frais de mission (déplacement, hébergement et restauration) et les véhicules (achat, entretien, réparation, carburant et péage).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.