Coronavirus…

le

Reconfinement : l’impératif du « travailler quand même… »

On connaît – hélas – la musique. Le chœur alarmiste des épidémiologistes, les unités de soins intensifs saturées, le « tout est possible » des membres de l’exécutif, l’obsession du nombre d’entrées en réanimation, l’état d’urgence sanitaire prolongé et, bientôt, les fuites sur un Président soucieux, jusqu’à l’ultime Conseil de défense, des libertés… pour mieux les brider. Comme avant le premier confinement et avant le couvre-feu, comme ailleurs en Europe, le gouvernement installe dans l’opinion la dramaturgie menant à de nouvelles restrictions – vers un reconfinement qui ne dit pas son nom ?

Il faut d’urgence reprendre le contrôle sur le virus. Et trouver les mots justes pour le dire. Au printemps, un « Restez chez vous ! », d’autant plus accepté que financé par l’État, avait mis la France à l’arrêt jusque dans ses écoles, précipitant une récession inédite et préparant des ravages sociaux alarmants. L’été venu, le trop ambigu « Vivre avec… » laissait entendre que l’on pouvait, que l’on devait s’accommoder de la pandémie, au risque d’amoindrir la vigilance de chacun. Alors que la deuxième vague d’infections balaie le pays, voilà donc que se repose la question de l’équilibre entre impératifs sanitaires et exigences économiques.

Sauf à s’enferrer dans une paralysie aux effets délétères, la première injonction n’est plus imaginable. Tout comme la deuxième, une évidence laxiste qui a mené à l’échec actuel. Il faut maintenant « Travailler quand même ». Quand même, parce qu’aux gestes barrières et à la stratégie du tester-tracer-isoler, il faudra ajouter le carcan d’une limitation plus stricte des contacts, des sorties, des trajets. Mais travailler grâce à la poursuite de l’enseignement jusqu’au collège, au maintien des transports en commun, au télétravail. Travailler parce que l’activité reste la meilleure arme contre cette crise polymorphe à l’issue plus que jamais incertaine.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.