France : Les délits des uns et la liberté des autres…

Entendons-nous bien : tirer un feu d’artifice au fond de son jardin n’est ni un droit de l’homme énoncé en 1789, ni une liberté fondamentale inscrite dans la Constitution. Mais apporter pour seule réponse à l’attaque d’un commissariat par une quarantaine de voyous l’interdiction de la vente au grand public de fusées vertes, rouges ou dorées est doublement symptomatique. D’une impuissance, d’abord : faute de mettre fin dans les banlieues aux trafics vraisemblablement à l’origine de ces violences destinées à intimider, on communique sur le bannissement des feux d’artifice dans le commerce. D’une manie, ensuite : quand une minorité détourne une liberté ou en abuse pour commettre des délits, voire des crimes, c’est toute la population qui se la voit retirer.

Une logique similaire préside à l’interdiction de l’instruction à domicile, envisagée par Emmanuel Macron au nom de l’indispensable lutte contre l’endoctrinement islamiste des plus jeunes. Tant pis pour les familles dont la seule motivation est d’offrir à leurs enfants une façon d’apprendre qui leur semble plus adaptée. Ce sera l’école ou rien – si au moins celle-ci fonctionnait parfaitement…

La même façon de faire avait déjà conduit un Christophe Castaner, débordé par les casseurs-Gilets jaunes, à faire inscrire dans la loi une interdiction préventive de manifester. Le préfet aurait pu empêcher une personne de se rendre à un rassemblement, et même à toute manifestation dans tout le pays pendant un mois, au seul prétexte qu’elle s’était trouvée précédemment dans un cortège ayant dégénéré – qu’elle ait participé ou non aux violences. Le Conseil constitutionnel avait évité cette atteinte délirante « à la liberté d’opinion et d’expression collective des idées ». Mais tant que les gouvernements céderont, avec la complicité de parlementaires de tous bords, à de telles facilités, la vigilance restera nécessaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.